WANG BING
 Réalisateur chinois
WANG BING est né à Xian, le 17 novembre 1967.
Il fait des études de photographie à l'académie des beaux-arts de Shenyang et entre au département photographie de l'académie du film de Pékin. Photographe de plateau sur des documentaires institutionnels, il entreprend de filmer la vie des ouvriers de son quartier industriel de Shenyang pendant 5 ans. Il en tire le documentaire fleuve À l'Ouest des Rails. Dès lors, le cinéaste va s'attacher à rendre compte de la vie des ouvriers chinois. Il tourne des entretiens avec Hé Fengming auteur de Ma Vie en 1957 dans Fengming, chronique d'une femme chinoise, témoigne de la vie ouvrière dans les champs pétrolifères du désert du Gobi dans Crude Oil ou dans les mines du nord dans L'Argent du Charbon, la vie difficile en campagne dans L'Homme sans nom, le travail des enfants dans les montagnes du Yunnan dans Les Trois Sœurs du Yunnan ou dans les ateliers textiles de Huzhou dans Argent Amer. Il s'attache à l'ethnie des Ta'ang entre la Chine et la Birmanie dans le moyen métrage Ta'ang, un peuple en exil. Il livre en 2012 après deux ans de purgatoire son seul long métrage de fiction, Le Fossé qui évoque un groupe de prisonniers dans un camp de rééducation dans le désert du Gobi pendant la Révolution culturelle. Ses films suivants s'attachent à une personne ou un groupe restreint en prolongement de ses premiers documentaires pour décrire la société chinoise contemporaine. Pères et Fils montre un mouleur de pierres et ses deux fils rencontrés sur le tournage de Trois Sœurs du Yunnan, À la Folie décrit une cinquantaine d'hommes dans un hôpital psychiatrique, Mrs Fang suit la fin de vie d'une femme atteinte de la maladie d'Alzheimer tandis que Jeunesse de Shanghai se concentre sur un groupe de jeunes ouvriers chinois à partir des rushes d'Argent amer. Les Âmes mortes est une enquête pétrifiante sur des prisonniers morts de faim dans des camps dans la province du Gansu, au nord-ouest de la Chine. Beauty lives in Freedom est un portrait de Gao Ertai, artiste et philosophe prisonnier des camps de travail dans les années cinquante. Le travail de Wang Bing déplaît aux autorités mais constitue un formidable témoignage sur la vie des humbles en Chine. Il obtient de multiples récompenses dont le Léopart d'Or à Locarno pour Mrs Fang.



FILMOGRAPHIE :

LE FOSSÉ
(2010)
2003 :

2006 :

2007 :

2008 :

2009 :

2009 :

2010 :

2010 :


2012 :

2013 :

2013 :

2013 :

2014 :

2016 :

2016 :

2017 :

2017 :

2018 :

2018 :

2019 :
À L'OUEST DES RAILS (Tie xi qu)

L'ÉTAT DU MONDE, partie Usine de la brutalité (Brutality Factory)

FENGMING, CHRONIQUE D'UNE FEMME CHINOISE (Hé Fengming)

CRUDE OIL (Caiyou riji)

L'ARGENT DU CHARBON (Meitan qian)

LA VALLÉE HEUREUSE (Xi yang tang)
, court métrage

L'HOMME SANS NOM (Wu ming zhe)

LE FOSSÉ (Jiabiangou)

avec Lu Ye, Lian Renjun, Xu Cenzi, Yang Haoyu, Cheng Zhengwu

LES TROIS SŒURS DU YUNNAN (San zimei)

ALONE (Gudu), nouveau montage de Les Trois Sœurs du Yunnan

VENICE 70 / FUTURE RELOADED, documentaire collectif

À LA FOLIE (Feng ai/Jiabiangou)

PÈRES ET FILS (Fu yu zi)

TA'ANG, UN PEUPLE EN EXIL (Ta'ang)
, moyen métrage

ARGENT AMER (Ku qian)

MRS FANG (Fang Xiuying)

QUINZE HEURES (15 Hours)
, court métrage

LES ÂMES MORTES (Si Inghun/Dead Souls)

JEUNESSE DE SHANGHAI (Shanghai qingnian)

BEAUTY LIVES IN FREEDOM (Gao Ertai)
 
Accueil > Sommaire W > Cinéastes asiatiques > Contact