Djamila SAHRAOUI
 Réalisatrice algérienne
Djamila SAHRAOUI est née à Tazmalt, en 1950.
Après des études de lettres à Alger, elle intègre la section réalisation et montage de l'IDHEC à Paris dans les années 70. Elle réalise le court métrage Houria et enchaîne des documentaires sur la condition féminine et la réalité sociale algérienne. De nombreux prix récompensent Prénom Marianne, Avoir 2000 ans dans les Aurès et La Moitié du Ciel d'Allah. Installée en France en 1995, la cinéaste s'intéresse pendant des années aux difficultés des jeunes dans Algérie la vie quand même, Algérie la vie toujours et Les Arbres poussent en Kabylie. La cinéaste aborde la fiction avec Barakat, analyse de la guerre civile algérienne entre le pouvoir et les groupes islamistes à travers l'amitié de deux femmes de générations différentes. Yema, située dans une maison isolée de la campagne algérienne, montre le deuil impossible d'une mère dont le fils militaire a peut-être été tué par son propre frère, dirigeant d'un maquis islamiste. Cinéaste courageuse, elle est également l'interprète principale de ce dernier film.



FILMOGRAPHIE :

BARAKAT !
(2006)
1980 :

1990 :

1992 :

1996 :

1997 :

1999 :

2003 :

2006 :


2012 :
HOURIA (Hûria), court métrage documentaire

AVOIR 2000 ANS DANS LES AURÈS, documentaire

PRÉNOM MARIANNE, documentaire

LA MOITIÉ DU CIEL D'ALLAH, documentaire

ALGÉRIE, LA VIE QUAND MÊME, documentaire

ALGÉRIE, LA VIE TOUJOURS, documentaire

ET LES ARBRES POUSSENT EN KABYLIE, documentaire

BARAKAT !
avec Rachida Brakni, Fettouma Bouamari, Zahir Bouzrar, Malika Belbey, Amine Kedam

YEMA ou OUARDIA AVAIT DEUX ENFANTS (Yema/Ma Mère)
avec Djamila Sahraoui, Samir Yahia, Ali Zarif
 
Accueil > Sommaire S > Cinéastes africains > Contact