Andrés WOOD
 Réalisateur chilien
Andrés WOOD est né à Santiago du Chili, en 1965.
Issu d'un milieu social assez aisé, il suit des études d'économie à l'université du Chili avant de se rendre à New York. Il s'oriente vers le cinéma et de retour dans son pays d'origine, il signe un court métrage familial. Son premier film, Football stories obtient un grand succès au Chili. Malgré une facture assez classique, les premiers films de Wood, dont il est également le scénariste se veulent émouvants et dramatiques en prenant des événements sociaux (El Desquite, La Fièvre du Loco). Mais c'est avec Mon ami Machuca, présenté dans la Quinzaine des réalisateurs de Cannes que Wood obtient une audience internationale. Ce beau témoignage autobiographique de la fin de la présidence d'Allende vu par deux enfants issus de milieux sociaux diamétralement opposés se rapproche d'Au Revoir les Enfants de Louis Malle dont il rend ostensiblement hommage. Après une période marquée pour le cinéma chilien par une production sentimentalo-érotique, il propose enfin un cinéma de réflexion distanciée qui reste cependant grand public. Son portrait de la chanteuse Violeta, sorte de Joan Baez locale est une belle réussite.



FILMOGRAPHIE :

MON AMI MACHUCA
(2004)
1994 :

1997 :


1999 :


2001 :


2004 :


2009 :


2012 :
RÉUNION DE FAMILLE (Reunion de familia), court métrage

FOOTBALL STORIES (Historias de futbol)
avec Daniel Muñoz, Fernando Gallardo, Ximena Rivas, Maria Izquierdo, Elsa Poblete

EL DESQUITE ou LA VENGEANCE D'ANITA (El Desquite)
avec Camila Garcia, Tamara Acosta, Willy Semler, Maria Izquierdo, Daniel Muñoz

LA FIÈVRE DU LOCO (La Fiebre del Loco)
avec Emilio Bardi, Luis Dubo, Loreto Moya, Luis Margani, Tamara Acosta

MON AMI MACHUCA (Machuca)
avec Matias Quer, Ariel Mateluna, Manuela Martelli, Ernesto Malbran, Federico Luppi

LA BUENA VIDA (La Buena Vida)
avec Aline Kuppenheim, Manuela Martell, Eduardo Paxeco, Roberto Farias, Manuela Oyarzun

VIOLETA (Violeta se fue a los cielos)
avec Francisca Gavillan, Thomas Durand, Christian Quevedo, Gabriela Aguilera, R. Farias
 
Accueil > Sommaire W > Cinéastes Amérique latine > Contact