Melvin VAN PEEBLES
 Réalisateur américain
Melvin VAN PEEBLES est né à Chicago, le 21 août 1932.
Fils d'un tailleur de Chicago, il fait des études au West Virginia State College et dans l'Ohio. Il sert trois ans dans l'Air Force comme pilote de bombardier. Démobilisé, il suit un parcours atypique qui le conduit en Californie, au Mexique, en Hollande et à Paris. Il publie des nouvelles et réalise son premier film, La Permission en 1968. Le film fait scandale car on y voit un GI noir coucher avec une française. Il devient ainsi le porte-parole des Afro-Américains à travers ses spectacles musicaux à Broadway, à la télévision ou au cinéma (Watermelon Man, Sweet Sweetback's Baadassss Song). Cet auteur surrestimé, plus symbolique que talentueux est l'objet d'un véritable culte alors que force est de constater que son dernier opus, Le Conte du Ventre plein, naïf et niais ne confirme pas son statut. Melvin Van Peebles est le père de l'acteur et réalisateur Mario Van Peebles.



FILMOGRAPHIE :

LE CONTE
DU VENTRE PLEIN
(2000)
1968 :


1970 :


1971 :


1973 :


1977 :


1990 :


1994 :


1996 :


1997 :

2000 :
LA PERMISSION (The Story of a Three Day Pass)
avec Harry Baird, Nicole Berger, Pierre Doris, Christian Marin

WATERMELON MAN
avec Godfrey Cambridge, Estelle Parsons, Howard Caine, Martin d'Urville

SWEET SWEETBACK'S BAADASS SONG
avec Melvin Van Peebles, Simon Chuckster, Hubert Scales, J. Dullaghan, West Gale

DON'T PLAY US CHEAP
avec Esther Rolle, Avon Long, Rhetta Hughes

GREASED LIGHTENING, coréalisation Michael Schultz
avec Richard Pryor, Beau Bridges, Pam Grier, Vincent Gardenia, Richie Havens

IDENTITY CRISIS
avec Mario Van Peebles, Ilan Mitchell-Smith, Shelley Burch, Richard Fancy

EROTIC TALES, film collectif
avec Asha Jenkins, Yusuf Khurram, Reggie Osse

GANG IN BLUE, coréalisation Mario Van Peebles
avec Mario Van Peebles, Josh Brolin, J.T. Walsh, Stephen Lang, Cynda Williams

CLASSIFIED X, documentaire

LE CONTE DU VENTRE PLEIN (A Belly Full)
avec Andréa Ferréol, Jacques Boudet, Claude Perron, Herman Van Veen, Benoît Magimel
 
Accueil > Sommaire V > Cinéastes américains > Contact