Peter SOLAN
 Réalisateur slovaque
Peter SOLAN est né à Banska Bystrica, le 25 avril 1929.
Après des études secondaires dans sa ville natale, il est un des premiers étudiants de la FAMU, dont il sort diplômé en 1954. Son court métrage de fin d'études Le Cadeau de Noël démontre d'emblée un ton impertinent et sarcastique. Il étudie parallèlement le documentaire dont l'influence sera présente même dans ses futures fictions. En 1957, il signe Le Diable ne dort pas en collaboration avec Frantisek Zacek, composé de trois histoires courtes à l'esprit critique. Son premier film personnel, L'Homme qui ne revint pas est une histoire policière autour du vol de documents importants. Son film le plus connu, Le Boxeur et la Mort est un choc. Filmé dans un noir et blanc impeccable, ce drame montre un boxeur dans un camp de concentration. Solan y démontre la puissance d'un jeune cinéma tchécoslovaque indépendant qui n'hésite pas à braver les tabous. Le Cas de Barnabas Kos est une métaphore sur le pouvoir autour de l'orchestre philharmonique slovaque. Cette nouvelle satire connaît des problèmes avec la censure. Avant la tombée de la nuit suit un microcosme à l'intérieur d'un bar nocturne. Il participe au film collectif Dialogue 20/40/60 qui démontre l'influence de la nouvelle vague française sur le jeune cinéma de l'est. Sa carrière est stoppée après les événements de Prague en 1968. Il doit se contenter de documentaires, de courts métrages et de petits films de fiction pour la télévision. Il retrouve son statut à partir de 1990 où il préside aux destinées de la Commission du film et le Fonds national pour la culture en Slovaquie.



FILMOGRAPHIE :
c

LE BOXEUR
ET LA MORT
(1963)
c
1954 :
1954 :
1955 :
1956 :
1968 :
1968 :
1968 :
1971 :
1973 :
1976 :
1978 :
1978 :
1980 :
1981 :


1957 :


1959 :


1963 :


1963 :


1965 :


1966 :


1967 :


1968 :


1970 :


1971 :

1979 :


1984 :


1985 :
Courts métrages :
LE CADEAU DE NOËL (Vianocny dar)
FRANO KRAL, documentaire
DETI MIERU, documentaire
L'HOMME QUI FRAPPE (Muz, ktory klope)
MALA ANKETA, documentaire, pour la TV
LES PHILATÉLISTES (Burza)
SOYEZ SÛR D'AGIR (A sekat dobrotu)
L'ANNIVERSAIRE (Den vyrocia), pour la TV
TU NE VOLERAS PAS (Nepokradnes)
CHAQUE CHOSE EN SON TEMPS (Vsetko ma svoj cas)
LE BALCON PLEIN DE LANGES (Balkon plny plienok), documentaire
L'ARCHITECTE DUSAN KUZMA (Architekt Dusan Kuzma), documentaire
LE JARDIN PLEIN DE LANGES (Zahrada plna plienok), documentaire
ASSIEDS-TOI ET MARCHE (Sed a pod), documentaire

Longs métrages :
LE DIABLE NE DORT PAS (Cert nespi), coréalisation Frantisek Zacek
avec Bohus Kralik, Olga Vronska, Eva Bartovicoca, Julius Bulia, Frantisek Kabrhel, Jozef Kroner

L'HOMME QUI NE REVINT PAS (Muz, Ktory sa nevratil)
avec Jaroslav Mares, Karol Machata, Viliam Zaborsky, Beta Ponicanova, Ladislav Chudik

LE BOXEUR ET LA MORT (Boxer a smrt)
avec Stefan Kvietik, Manfred Krug, Valentina Thielova, Jozef Kondrat, Edwin Marian

VISAGE À LA FENÊTRE (Tvar v okne)
avec Ladislav Chudik, Kveta Lukosikova-Michalkova, Ivan Mistrik, Karel Höger, Stefan Kvietik

LE CAS DE BARNABAS KOS (Pripad Barnabas Kos)
avec Jan Bzduch, Josef Kemr, Jarmila Kostova, Viliam Polonyi, Dana Kakosova

AVANT LA TOMBÉE DE LA NUIT (Kym sa skonci tato noc)
avec Stano Danciak, Michal Belak, Vladimir Durdik, Jana Gyrova, Viliam Polonyi

SEPT TÉMOINS (Sedem Svedkov), pour la TV
avec Emil Horvath, Stefan Kvietik

DIALOGUE 20-40-60 (Dialog 20-40-60), partie 40 (The Forty-Year-Olds)
avec Joanna Szczerbic, Jean-Pierre Léaud, Jiri Vrstala, Jana Glazerova, Nora Kuzelova

LE MAÎTRE QUI NE DEMANDAIT RIEN (pan si nezelal nic)
avec Jozef Kroner, Otomar Korbelar, Enela Pappova-Zvarikova, Jaroslav Rozsival, Viliam Polonyi

UN CHIEN CÉLÈBRE (Slavny pes), pour la TV

JE VAIS COURIR AU BORD DU MONDE (A pobezim az na kraj sveta/Majka Tarakja)
avec Anetka Lakatosova, Ivan Mistrik, Hana Pasterjrikova, Miriam Vranova, Martin Zatovic

PRÉMONITIONS (Tusenie)
avec Peter Guldan, Hana Kovacikova, Juraj Kukura, Ivan Mistrik, Vlado Muller

LA GLOIRE ET L'HERBE (O slave a trave)
avec Milan Knazko, Vlado Muller, Monika Hilmerova, Pavol Mikulik, Jaroslav Filip
 
Accueil > Sommaire S > Cinéastes d'Europe de l'Est > Contact