André SAUVAGE
 Réalisateur français

André SAUVAGE est né à Bordeaux, en 1891.
Proche d'André Gide, Jean Cocteau, Robert Desnos, Max Jacob et Man Ray, il voyage énormément faisant œuvre d'humaniste et d'ethnographe dans des documentaires poétiques. Il sera le professeur de Marc Allégret, le neveu de Gide avant la réalisation de son célèbre reportage Voyage au Congo. En 1923, il réalise La traversée du Grépon, premier film de montagne tourné près de Chamonix, qui va avoir une grande influence sur les critiques et théoriciens du cinéma de l'époque. Avec Portrait de Grèce et surtout ses Études sur Paris, série de courts métrages sur la capitale, il s'affirme comme un cinéaste à part, d'une grande qualité. En revanche son seul film de fiction Pivoine, interprété par Michel Simon en clochard (déjà !) n'est jamais montré en raison d'une défaillance technique de la bande sonore utilisée. Il ne reste que 17 minutes du film initial conservé par la Cinémathèque. C'est surtout l'"affaire" consécutive au tournage de La Croisière jaune qui va faire entrer André Sauvage dans les annales du cinéma. Financé par Citroën, ce film a la gloire de la marque aux chevrons et inscrits dans l'esprit colonialiste de l'époque est détourné par Sauvage pour en faire un film-hommage aux civilisations rencontrées pendant le périple. Le résultat provoque la colère d'André Citroen qui confie à Léon Poirier le remaniement (on peut dire le massacre et le détournement) de ce reportage unique de l'épopée moderne. Amputée du quart du film et donnant une image plus politiquement correcte, La Croisière jaune sort sous la signature de Poirier, Sauvage n'étant même pas mentionné au générique. Le réalisateur, écouré quitte à jamais le cinéma pour devenir agriculteur, d'autant que l'autre film qu'il tourne parallèlement, Dans la Brousse annamite, subit le même sort de la part du même Poirier. Justice lui sera rendue plusieurs décennies plus tard et permet la redécouverte des autres productions de ce réalisateur, qui comme son ami Jean Epstein va se révéler un cinéaste français maudit et majeur.
André Sauvage est décédé à Paris, en 1975.



FILMOGRAPHIE :

LA CROISIÈRE JAUNE
(1934)
1922 :

1923 :

1927 :

1928 :

1929 :

1929 :


1932 :

1934 :
FANTASIA, court métrage

LA TRAVERSÉE DU GRÉPON

PORTRAIT DE GRÈCE, court métrage

ÉDOUARD GOERG À CLÉCY, moyen métrage

ÉTUDES SUR PARIS, courts métrages réalisés entre 1928 et 1929

PIVOINE
avec Michel Simon, René Lefebvre, Line Noro

DANS LA BROUSSE ANNAMITE

LA CROISIÈRE JAUNE
 
Accueil > Sommaire S > Cinéastes français > Contact