Pere PORTABELLA
 Réalisateur, scénariste et producteur espagnol
Pere (Pedro) PORTABELLA est né à Figueras, le 11 septembre 1929.
Descendants d'industriels catalans de la grande bourgeoisie, il fait des études de chimie à Madrid. Il s'oriente cependant rapidement vers le cinéma, au contact de personnalités comme Carlos Saura ou Julio Diamante rencontrés à l'Escuela Official de Cine (EOC). Il devient producteur grâce à Leopoldo Pomés sur un court métrage de Carlos Saura. Très engagé, opposant au régime franquiste, il fonde la société Films 59 qui va créer un style inimitable, inspiré du néoréalisme italien qui défie le pouvoir en contournant la censure par des aphorismes et métaphores. Ainsi Les Voyous de Carlos Saura, La petite Voiture de Marco Ferreri ou Viridiana de Luis Buñuel vont marquer leur époque. Mais malgré la Palme d'or obtenue, ce dernier film va provoquer la chute de Films 59. Scénariste pour Le Moment de la Vérité de Francesco Rosi, il produit Hortensia d'Antonio Maenza et réalise des courts et des longs métrages documentaires où il démontre son goût pour le surréalisme et l'onirisme. Nocturno 29, film subversif anti-franquiste, seule fiction si l'on peut dire du cinéaste dans cette période, se démarque par son refus d'adopter une construction narrative et la présence de Lucia Bose qui rapproche son cinéma expérimental du film d'art européen d'Antonioni et Bardem. Après la mort de Franco en 1975, Portabella signe le documentaire Informe general sobre algunas questiones de interes para una proyeccion publica qui se veut un constat de la transition démocratique. En 1977, il est élu sénateur de gauche au parlement catalan et ne revient au cinéma qu'en 1990 avec Le Pont de Varsovie, sur les rapports entre la littérature et le cinéma, sous une forme à la fois libertine et radicale. Après une nouvelle période d'absence, il réalise Le Silence avant Bach, réflexion d'une grande beauté formelle sur la place de la musique en Europe. Si ses tentatives d'explorer de nouveaux codes d'expression du cinéma sont parfois obscures, Portabella reste une des personnalités les plus importantes de la culture catalane.



FILMOGRAPHIE :

NOCTURNO 29
(1968)
1967 :


1968 :


1970 :

1971 :


1972 :

1973 :

1973 :

1974 :

1976 :

1990 :


1997 :

2004 :

2007 :


2008 :

2011 :
NE COMPTE PAS SUR LES DOIGTS (No conteis con dos dedos), court métrage
avec Mario Cabré, José Santamaria, Natacha Gounkevich, Josep Centelles

NOCTURNO 29 (Nocturno 29)
avec Lucia Bose, Mario Cabré, Luis Ciges, Antonio Saura, Antonio Tapias

CUADECUC, VAMPIR, documentaire

UMBRACLE
avec Christopher Lee, Jeanine Mestre

CANTANTS 72, moyen métrage documentaire

ADVOCATS LABORALISTES, court métrage

ACCIO SANTOS, coréalisation Carles Santos Ventura

EL SOPAR, documentaire

INFORME GENERAL SOBRE UNAS CUESTIONES DE INTERES PARA UNA PROYECCION PUBLICA

LE PONT DE VARSOVIE (Pont de Varsovia)
avec Jordi Dauder, Carme Elias, Francisco Guijar, Ona Planas, Josep Maria Pou

CHRONIQUE DE LA VÉRITÉ OCCULTE (Croniques de la veritat oculta), pour la TV

HAY MOTIVO !, partie El plan hidrologico

LE SILENCE AVANT BACH (Die Stille vor Bach)
avec Féodor Atkine, Beatriz Ferrer-Salat, Christian Brembeck, Fanny Silvestre, Daniel Ligorio

MUDANZA (Mudanza), court métrage

UNO DE AQUELLOS, court métrage
 
Accueil > Sommaire P > Cinéastes d'Europe de l'Ouest > Contact