Kohei OGURI
 Réalisateur japonais
Kohei OGURI est né à Tokyo, en 1945.
Il fait des études de dramaturgie à l'université de Waseda. Il devient assistant de Masahiro Shinoda et Kiriro Urayama. Il signe sa première réalisation, La Rivière de boue en 1981. Cette histoire d'amitié entre un gamin de classe moyenne et le fils de restaurateurs posent les bases de son cinéma : récits éclatés, nombreuses ruptures de tons, exaltation des sentiments, exacerbation du jeu d'acteur et stylisation parfois ésotérique. Il adapte ensuite le roman de Lee Hue-Song, L'Aiguillon de la mort, drame conjugal situé pendant la deuxième guerre mondiale. Il poursuit dans la même veine avec L'Homme qui dort et La Forêt oubliée, conte moderne écolo-métaphysique qui prêche le rapprochement intergénérationnel. Bien que d'aspect assez difficile en raison d'une construction qui peut rebuter, le cinéma de Kohei Oguri, couvert de récompenses dont le prix du jury à Cannes pour La Rivière de boue, est un des plus novateurs des deux dernières décennies du cinéma nippon. Il revient au cinéma à 70 ans avec une production franco-japonaise, Foujita, évocation du grand peintre montmartrois.



FILMOGRAPHIE :

LA RIVIÈRE DE BOUE
(1981)
1981 :


1984 :


1990 :


1996 :


2005 :


2015 :
LA RIVIÈRE DE BOUE (Doro no Kawa)
avec Takahiro Tamura, Mariko Kaga, Nobutaka Asahara, Makiko Shibata, Minoru Sakurai

KAYAKO NO TAME NI
avec Jun Hamamura, Tokie Hidari, Tami Hon, Takeshi Katô, Takuzo Kawatani, Toshie Kobayashi

L'AIGUILLON DE LA MORT (Shi no toge)
avec Keiko Matsuzaka, Ittoku Kishibe, Midori Kiuchi, Takenori Matsumura, Yuri Chikamori

L'HOMME QUI DORT (Nemuru Otoko)
avec Ahn Sung-kee, Christine Hakim, Jun Hamamura, Tokie Hidari, Masao Imafuku, Ittoku Kishibe

LA FORÊT OUBLIÉE (Umoregi)
avec Tadanobu Asano, Karen, Hiromitsu Tosaka, Akira Sakata, Sumiko Sakamoto, Ittoku Kishibe

FOUJITA (Foujita)
avec Joe Odagir, Miki Nakatani, Ana Girardot, Marie Kremer, Angèle Humeau
 
Accueil > Sommaire O > Cinéastes asiatiques > Contact