Lucrecia MARTEL
 Réalisatrice argentine
Lucrecia MARTEL est née à Salta, le 14 décembre 1967.
Née au sein d'une famille nombreuse dans le nord de l'Argentine, elle fait des études de communication à Buenos Aires. Elle fait ses débuts dans la réalisation en 1988 par le court métrage avec El 56 et est remarquée dans les festivals par Rey Muerto. Son premier film, La Cienaga, chronique de deux familles argentines, obtient le prix du meilleur scénario au festival de Sundance et lui permet d'intégrer la Cinéfondation de Cannes. Devenue l'ambassadrice du jeune cinéma argentin, elle confirme avec La Niña santa son talent. Réflexion sans angélisme sur le bien et le mal, le film aborde les thèmes de la foi, du péché et de la rédemption tout en dessinant deux beaux portraits de jeunes filles. Membre du jury de Cannes en 2006, Martel présente La Mujer sin Cabeza en compétition deux ans plus tard. Description touchante du traumatisme subie par une femme quadragénaire après un accident de voiture, ce film est produit par Arte et les frères Almodovar.



FILMOGRAPHIE :

LA NIÑA SANTA
(2004)
1988 :

1989 :

1991 :

1995 :


2001 :


2004 :


2007 :
EL 56 , court métrage

PISO 24, court métrage

BESOS ROJOS, court métrage

REY MUERTO, court métrage
avec Rolly Serrano, Carlos Aldana, Sandra Ceballos, Marcelo Machuca

LA CIENAGA (La Ciénaga)
avec Mercedes Moran, Graciela Borges, Martin Adjemian, Leonora Balcarce, Sylvia Bayle

LA NIÑA SANTA (La Niña santa)
avec Mercedes Moran, Carlos Belloso, Alejandro Urdapilleta, Mia Maestro, Arturo Goetz

LA FEMME SANS TÊTE (La Mujer sin Cabeza)
avec Maria Onetto, Claudia Cantero, César Bordon, Inés Efron, Daniel Genoud, Alicia Muxo
 
Accueil > Sommaire M > Cinéastes Amérique latine > Contact