Gilles de MAISTRE
 Réalisateur et producteur français
Gilles de MAISTRE.
Il débute sa carrière comme documentariste pour la télévision, notamment pour Canal + pour lequel il réalise de saisissants documents sur la violence urbaine et les enfants de la guerre. Dans le même esprit, il signe en 1994 sa première fiction pour le cinéma, Killer Kid, qui évoque, dans un esprit documentaire, l'initiation au terrorisme d'un jeune garçon musulman et la montée de la violence dans la banlieue. Il monte sa propre société et s'essaie à la production dans un style très différent avec Bouge ! de Jérôme Cornuau, Une Journée de Merde de Miguel Courtois et De la Lumière quand même de Manuel Poirier. Il retrouve la veine politique avec Féroce, qui tente de démanteler les rouages du Front National à travers un thriller nerveux mais trop démonstratif pour être vraiment efficace. Après un sujet avorté sur un kidnapping dans le Midi, il revient à la réalisation de documentaires avec L'Hôpital des enfants, une série de films pour la télévision et Le Premier cri, au cinéma, sur le miracle de la naissance aux quatre coins du monde.



FILMOGRAPHIE :

FÉROCE
(2001)
1994 :


2001 :


2005 :

2007 :
KILLER KID
avec Teufik Jallab, Younesse Boudache, Agathe de La Fontaine, Fatiha Cheriquene

FÉROCE
avec Sami Nacéri, Jean-Marc Thibault, Claire Keim, Bernard Le Coq, Nils Tavernier

HÔPITAL DES ENFANTS, pour la TV

LE PREMIER CRI
 
Accueil > Sommaire M > Cinéastes français > Contact