Mohammed LAKHDAR-HAMINA
 Réalisateur algérien
Mohammed LAKHDAR-HAMINA est né à Alger, le 26 février 1934.
Après avoir obtenu un diplôme d'agriculture, il poursuit des études tumultueuses en France. Renvoyé de plusieurs établissements, il est incorporé dans l'armée française. Il déserte en 1958 et rejoint à Tunis, le Gouvernement provisoire au Ministère de l'Information. Formé à Prague aux techniques cinématographiques, il co-réalise de nombreux courts métrages avec René Vauthier (le réalisateur d'Avoir vingt ans dans les Aurès) jusqu'à la fin de la guerre. Il dirige à partir de 1963 l'Office des Actualités Algériennes qui produit sa première œuvre de fiction, Le Vent des Aurès qui va avoir un grande retentissement. En 1975, il signe un constat sans appel de la guerre d'Algérie avec La Chronique des Années de Braise. Mal accueilli par les autorités algériennes, ce film chaleureux et politique remporte la palme d'or à Cannes. Cinéaste lyrique et engagé, Lakhdar-Hamina se présente avec Décembre, Vent de Sable et l'attendrissant La Dernière Image comme le fondateur du cinéma algérien.


FILMOGRAPHIE :

VENT DE SABLE
(1982)
1963 :

1964 :

1965 :

1967 :


1967 :


1972 :


1976 :


1982 :


1985 :
RÉFUGIENS ALGÉRIENS

SAKHIET-SIDI-YOUSSEF


ALGÉRIE EN FLAMMES, coréalisation René Vauthier

LE VENT DES AURÈS (Rih al awras)
avec Keltoum, Mohamed Chouikh, Hassan Hassani, Omar Tayane, Thania Timgad

HASSAN TERRO (Hassan terro)
avec Rouïched, Larbi Zekkal, Keltoum

DÉCEMBRE
avec Michel Auclair, Daniel Gélin, Julien Guiomar, Sid Ali Kouiret, Geneviève Page

CHRONIQUE DES ANNÉES DE BRAISE (Ahdat sanawovach el-djamr)
avec Jorge Voyagis, Leila Shenna, Malik Lakhdar-Hamina, François Maistre

VENT DE SABLE (Rih al-raml)
avec Leïla Shenna, Albert Minski, Nadia Talbi, Himoud Brahimi, M. Mahboub

LA DERNIÈRE IMAGE (Al Coura al-akhira)
avec Marwan Lakhdar-Hamina, Véronique Jannot, Michel Boujenah, J-F. Balmer, J. Bouise
 
Accueil > Sommaire L > Cinéastes africains > Contact