Shohei IMAMURA
 Réalisateur japonais
Shohei IMAMURA est né à Tokyo, le 15 septembre 1926.
Après des études de lettres, il devient assistant de Kobayashi et d'Ozu. Scénaristes de plusieurs réalisateurs, il réalise son premier film, Le Désir volé en 1958. Ses premières réalisations s'apparentent au réalisme assez classique de l'époque avec cependant un goût prononcé de l'insolite, de l'érotisme et de la violence. Cochons et Cuirassés résume ce début de carrière : deux bandes rivales s'affrontent pour récupérer dans un cuirassé les déchets de nourritures destinés aux cochons. Si l'acuité du regard reste intacte, Imamura s'oriente vers un cinéma nettement moins réaliste, passant sans cesse du rire aux larmes, de la sincérité à la loufoquerie, du réalisme poétique ou cruel au délire onirique. La richesse de ce cinéma anarchisant va éclater dans La femme insecte qui suit le parcours d'une prostituée qui tente de revenir à une vie normale, Le Profond Désir des Dieux où des insulaires issus d'amours incestueuses sont perturbés par un ingénieur, Histoire du Japon racontée par une hotesse de bar, où l'insolence est contenue dans le titre, La Vengeance est à moi, où un jeune homme est victime de la vindicte populaire. La Ballade de Narayama, remake d'un film de Kinoshita obtient la palme d'or à Cannes. C'est pourtant le film le moins personnel d'Imamura qui poursuit sa veine sarcastique et anticonformiste avec Zegen, sous-titré Le Seigneur des Bordels, dans lequel un homme sans scrupules escroque des prostituées. Pluie noire est son œuvre la plus sombre, témoignage en noir et blanc du traumatisme d'Hiroshima. L'Anguille vient couronner la carrière d'un très grand cinéaste en obtenant la 2e palme d'or à Cannes. L'histoire de ce meurtrier passionnel rendu à la vie par un attachement pour une anguille et par une jeune coiffeuse dérive constamment d'un genre à l'autre. Les derniers opus d'Imamura prouve son éternel jeunesse, son attachement aux personnages décalés et obsédés, aux situations extrêmes, à l'omniprésence de l'eau dans l'histoire du Japon, à la recherche de l'amour et de l'humanisme (le combat de Kanzo Senseï contre le virus de l'hépatite, la passion du jeune homme de De l'Eau tiède sous un pont rouge pour une jeune femme qui s'épanche littéralement à chaque rapport).
Shohei Imamura est décédé à Tokyo, le 30 mai 2006.



FILMOGRAPHIE :

LA BALLADE DE
NARAYAMA

(1983)


























PLUIE NOIRE
(1988)
1958 :


1958 :


1958 :


1959 :


1961 :


1963 :


1964 :


1966:


1967 :


1968 :


1968 :


1970 :


1975 :

1979 :


1980 :


1983 :


1986 :


1988 :


1996 :


1998 :


2000 :


2002 :
LE DÉSIR VOLÉ (Nusumareta yokujo)
avec Osamu Takizawa, Kin Sugai, Shinichi Yanagizawa, Hayao Takamura

AU QUARTIER DE GINZA (Nichi-Ginza eki mae)
avec Masahiko Shimazu, Frank Nagai, Hisano Yamaoka

LE DÉSIR INASSOUVI (Hateshinaki yokubo)
avec Nagato Hiroyuki, Sanae Nakahara, Ko Nishimura, Shizuko Kasagi, M. Kayo

LES ENFANTS DU CHARBONNAGE (Nyan-Chan)
avec Nagato Hiroyuki, Matsuo Kayo, Okimura Takeshi, Akiko Maeda

COCHONS ET CUIRASSÉS (Buta-to Gunkan)
avec Nagato Hiroyuki, Jitsuko Yoshimura, Yoko Minamida, Ko Nishimura

LA FEMME INSECTE (Nippon konchu-ki)
avec Sachiko Hidari, Katsuo Kimatura, Jitsuko Yoshimura, Seizaburo Kawazu

L'APPEL AU MEURTRE ou DÉSIRS IMPURS (Akai Satsui)
avec Masumi Harukawa, Akira Nishimura, Shigeru Tsuyuguchi, Ranko Akagi

LE PORNOGRAPHE (Inruigaku nyumon)
avec Shoichi Ozawa, Sumiko Sakamoto, Masaomi Kondo, Keido Sagawa

L'ÉVAPORATION DE L'HOMME (Ningen Johatsu)
avec Shohei Imamura, Shigeru Tsuyuguchi, Yoshie Yayakawa

PROFONDS DÉSIRS (Kamigani no Fukaki Yokubo)
avec Rentaro Mikuni, Choichiro Kawarazaki, Kazuo Kitamura, Yoshi Kato

LE PROFOND DÉSIR DES DIEUX (Kuragejima)
avec Rentoro Mikuni, Chuki Kawarazaki, Hideko Okiyama

HISTOIRE DU JAPON D'APRÈS-GUERRE (Nippon Sengashi)
avec Tami Akaza, Etsusko Akasa, Akemi Akasa, Fukumi Kuroda, Rikia Yasuoka

MONSIEUR KARAYUKI (Karayuki San)

LA VENGEANCE EST À MOI (Fukusu suru wa Wareniari)

avec Ken Ogata, Rentoro Mikuni, Chocho Miyako, Mitsuko Baisho, Niko Kiyokawa

POURQUOI PAS ? (Eijanaika)
avec Ken Ogata, Kauri Mamoi, Shigeru Izumiya, Masao Kusakari, Shohei Hino

LA BALLADE DE NARAYAMA (Narayam bushi-ko)
avec Sumiko Sokamoto, Ken Ogata, Aki Takejo, Tonpei Hidari, Kaoru Shimamori

ZEGEN ou L'EMPEREUR DES BORDELS (Zegen)
avec Ken Ogata, Mitsuko Baisho, Chung-Hsiung Ko, Taiji Tonoyama, M. Kumagaya

PLUIE NOIRE (Kuroi Ame)
avec Kazuo Kitamura, Yoshiko Tanako, Etsuko Ichihara, Shoichi Ozawa, Nori Miki

L'ANGUILLE (Unagi)
avec Koji Yakusho, Misa Shimizu, Fujio Tsuneta, Mitsuko Baisho, Akira Emoto

KANZO SENSEI ou DOCTEUR AKAGI (Kanzo Senzei)
avec Akira Emoto, Kumiro Aso, Jyuro Kara, Masandri Sera, Jacques Gamblin

DE L'EAU TIÈDE SOUS UN PONT ROUGE (Akai hashi no shita no nurui mizu)

avec Koji Yakusho, Misa Shimizu, Mitsuko Baisho, Mansoku Fuwa, Hijiri Kojima

11'09''01 - SEPTEMBER 11, film collectif
 
Accueil > Sommaire IJ > Cinéastes asiatiques > Contact