Julio HERNANDEZ CORDON
 Réalisateur guatémaltèque
Julio HERNANDEZ CORDON est né à Raleigh (Caroline du Nord), en 1975.
Né d'un père mexicain et d'une mère guatémaltèque, il grandit au sud du Mexique et étudie les sciences de la communication à l'université Rafael-Landivar au Guatémala, dont il sort diplômé. Il parfait sa formation de cinéaste au CCC de Mexico. Il signe plusieurs courts métrages (De tout mon cour, Les Mauvaises herbes) et deux documentaires. Son premier film de fiction, Gasolina, est une évocation des relations sociales brutales au Guatémala à travers le parcours de trois jeunes en virée. Interprétée par des non-professionnels, cette chronique remporte de nombreux prix et pose les bases du cinéma politique d'Hernandez Cordon. Il reste fidèle dans ses films suivants à son univers. Las Marimbas del Infierno et Hasta el Sol tiene Manchas posent un regard amusé et pathétique sur des adolescents contraints à la débrouille. Le passage à l'âge adulte (ou presque) se fait dans Polvo en montrant les difficultés d'un père trentenaire d'une fillette de dix ans et sa deuxième femme enceinte. Le film met en parallèle les angoisses du temps présent et les traumatismes des femmes à la recherche de leur conjoints disparus pendant la guerre civile de 1982.



FILMOGRAPHIE :

GASOLINA
(2007)
2002 :

2002 :

2003 :

2005 :

2006 :

2007 :


2010 :

2011 :

2012 :
KILOMÈTRE 31 (Km 31), court métrage

DE TOUT MON CŒUR (De mi corazon un pedacito tu tienes), court métrage

LES MAUVAISES HERBES (Maleza), court métrage

NORMAN (Norman), documentaire

ET SI C'ÉTAIT UN GÉNOCIDE (Si hubo Genocidio), documentaire

GASOLINA (Gasolina)
avec Carlos del Valle, Jose Andres Chamier, Carlos Dardon, Francisco Jacome

LES MARIMBAS DE L'ENFER (Las Marimbas del Infierno), documentaire

HASTA EL SOL TIENE MANCHAS, documentaire

POLVO ou POUSSIÈRE (Polvo)
avec Fernando Martinez, Alejandra Estrada, Agustin Ortiz Perez, Maria Telon, Eduardo Spiegeler
 
Accueil > Sommaire H > Cinéastes d'Amérique latine > Contact