Romain GARY
 Réalisateur et écrivain français
Romain GARY est né à Vilnius (Lituanie), le 8 mai 1914.
De son vrai nom Roman Kacew, il est issu d'une famille de juifs polonais. Élevé par sa mère, il arrive à Nice en 1928. Élève moyen, il se signale par la qualité de son écriture. Il monte à Paris et publie des nouvelles dans le Grégoire un hebdomadaire d'extrême-droite qu'il quitte lorsque ce journal affiche ses idées fascistes et antisémites. Naturalisé en 1935, il choisit le pseudonyme de Gary et entame une carrière de diplomate. Son œuvre romanesque fait l'objet de nombreuses adaptations cinématographiques parmi lesquelles on compte Les Racines du Ciel de John Huston, L'Homme qui comprend les femmes de Nunally Johnson, Lady L de Peter Ustinov, La Promesse de l'Aube de Jules. Dassin, Clair de Femme de Costa-Gavras, Au-delà de cette limite votre ticket n'est plus valable de George Kaczender et Dressé pour tuer de Samuel Fuller. Il prend le pseudo d'Émile Ajar pour concourir pour le prix Goncourt (l'ayant obtenu pour Les Racines du Ciel, il ne pouvait l'obtenir une deuxième fois) Par ce subterfuge, il remporte le prix avec La Vie devant Soi. Les deux romans issus de cette imposture seront portés à l'écran par Moshe Misrahi pour La Vie devant Soi avec Simone Signoret et par Jean-Pierre Rawson pour Gros Câlin avec Nino Manfredi. Marié avec Jean Seberg, il réalise deux films à sa gloire mais malheureusement d'une grande médiocrité. Dans Les Oiseaux vont mourir au Pérou, elle incarne une femme frustrée qui s'abandonne à des inconnus sur une plage. Dans Kill, elle suit un truand repenti, traqué par des trafiquants jusqu'au Moyen-Orient. Il se suicide un an après que Jean Seberg (dont il avait divorcé en 1970) se soit donné la mort. L'œuvre romanesque de Gary, empreinte d'un profond pessimisme et méprisée de son vivant, fait l'objet de redécouvertes enthousiastes. Il est à craindre que pour le cinéaste, la réhabilitation soit beaucoup plus longue à venir.
Romain Gary est décédé à Paris, le 2 décembre 1980.



FILMOGRAPHIE :

LES OISEAUX VONT MOURIR AU PÉROU
(1968)
1968 :


1971 :
LES OISEAUX VONT MOURIR AU PÉROU
avec Jean Seberg, Maurice Ronet, Pierre Brasseur, Danielle Darrieux, Jean-Pierre Kalfon

KILL ou POLICE MAGNUM
avec Jean Seberg, James Mason, Stephen Boyd, Curd Jürgens, Daniel Emilfork, Henri Garcin
 
Accueil > Sommaire G > Cinéastes français > Contact