Ildiko ENYEDI
 Réalisatrice hongroise
Ildiko ENYEDI est née à Budapest, le 15 novembre 1955.
Elle étudie l'économie et le cinéma à l'Université de Budapest, avant de travailler pour les Studios Béla Balázs et Young Artists. Après quelques essais, elle signe son premier film, Mon XXème siècle. Elle tente d'offrir une réflexion sur l'avenir du genre humain et du développement technologique à travers l'histoire de sœurs jumelles. Présenté dans la section Un certain Regard, le film obtient la Caméra d'or à Cannes. Ce début prometteur lui ouvre la voie d'une carrière internationale mais dans un univers où elle se montre moins à son aise. En 1994, elle présente à Venise les histoires d'un tireur d'élite, d'un joueur d'échec et d'un combat contre le diable, vu par les yeux d'un enfant dans Magic Hunter, inspiré d'un opéra de Weber et à l'ambiance très bergmanienne. C'est avec l'aide de la chaîne Arte qu'elle propose Tamás et Juli, romance de deux jeunes gens, qui se rencontrent dans une petite ville minière à l'aube du nouveau millénaire. Elle ne revient au cinéma qu'avec Simon le Mage, adapté d'une vieille légende allemande. Si elle a peu tourné, Ildiko Enyedi peut être considérée comme une des meilleures représentantes du jeune cinema hongrois.


FILMOGRAPHIE :

MON XXe SIÈCLE
(1989)
1989 :


1994 :


1995 :

1997 :


1999 :


2003 :

2008 :
MON XXe SIÈCLE (Az én XX. szazadom)
avec Dorota Segda, Oleg Yankovsky, Paulus Manker, Peter Andorai, Gabor Mate

MAGIC HUNTER (Büvos vadasz)
avec Gary Kemp, Sadie Frost, Aleksandr Kajdanovsky, Peter Vallai, Ildiko Toth

A GYAR, documentaire

TAMAS ET JULI (Tamas es Juli)
avec Gyorgy Barko, Marta Angyal, Ferenc Elek, David Janosi

SIMON LE MAGE (Simon magus)
avec Peter Andorai, Julie Delarme, Peter Halasz, Hubert Koundé, Mari Nagy

EUROPABOL EUROPABA, documentaire collectif

PREMIER AMOUR (Elsö szerelem), court métrage
avec Juli Droste, Palma Pasztor
 
Accueil > Sommaire E > Cinéastes d'Europe de l'Est > Contact