Nikolai EKK
 Réalisateur soviétique
Nikolai EKK est né à Riga (Lettonie), le 14 juin 1902.
Il débute très jeune au théâtre sous la direction de Meyerhold. Devenu un metteur en scène réputé, il fait la connaissance d'Eisenstein et Poudovkine qui l'initie au cinéma. Il signe des courts métrages muets dont on a, semble-t-il perdu la trace avant de signer son premier film, Le Chemin de la Vie. Cette évocation des enfants abandonnés après la Première Guerre est traitée avec un réalisme quasi-documentaire (certains des interprètes sont choisis dans la rue à Moscou), délivre un message optimiste (les jeunes délinquants vont participer à la construction d'un chemin de fer) et constitue une des meilleures réussites du cinéma soviétique à l'avènement du parlant. Malgré sa notoriété, Ekk restera "le cinéaste" de ce seul film. Il tourne pourtant Rossignol, Petit Rossignol, un des premiers films en couleurs et qui retrace une grève dans une usine de faïence sous le tsarisme. La Foire de Sorotchinski et Nuit de Mai ne connaîtront pas plus de succès.
Nikolai Ekk est décédé à Moscou, le 14 juillet 1976.



FILMOGRAPHIE :

LE CHEMIN DE LA VIE
(1931)
1931 :


1935 :

1936 :


1939 :

1941 :
LE CHEMIN DE LA VIE (Poutievka v Jizn)
avec Nikolai Batalov, Maria Andropova, Mikhail Djagofarov, Mikhail Zharov

CARNAVAL DES COULEURS (Karnaval svetov)

ROSSIGNOL, PETIT ROSSIGNOL (Grounya Kornakova)
avec Valentina Ivashova, Zoya Kashkarova, Nikolai Ekk, Ivan Lavrov, Vladimir Batalov

LA FOIRE DE SOROTCHINSKI (Sorotchinsky Yarmarok)

NUIT DE MAI (Maiskaya noch)

avec Zoya Fiodorova, Natalia Uzhviy
 
Accueil > Sommaire E > Cinéastes soviétiques > Contact