Kaouther BEN HANIA
 Réalisatrice tunisienne
Kaouther BEN HANIA est née à Sidi Bouzid, le 27 août 1977.
Elle étudie le cinéma à Tunis à l'école des arts et du cinéma et signe des courts métrages dont le remarqué La Brèche. Elle prolonge sa formation à la Femis à Paris et participe à des ateliers d'écrituers à l'Euromed. Ses documentaires analysent l'identité nord-africaine et les rapports à la foi comme dans Les Imams vont à l'école qui s'intéresse à un dignitaire de la Grande Mosquée de Paris ou Zaina n'aime pas la neige, primé à Carthage, suit les pas d'une orpheline de père qui doit suivre sa mère remariée au Canada. Son premier long métrage, Le Challat de Tunis décrit la capitale dans les mois qui précèdent la Révolution et décrit sous un mode ironique assez déconcertant, un fanatique religieux motocycliste armé d'un rasoir qui sème la terreur et la fascination dans les rues. Adepte d'un cinéma radical, Ben Hania décrit les conséquences d'un viol par le combat de la victime pour retrouver sa dignité dans le glaçant La Belle et la Meute.



FILMOGRAPHIE :

LE CHALLAT DE TUNIS
(2014)
2004 :

2006 :

2010 :

2013 :


2013 :


2014 :


2016 :

2017 :
LA BRÊCHE, court métrage

MOI, MA SŒUR ET LA CHOSE, court métrage

LES IMAMS VONT À L'ÉCOLE, documentaire

PEAU DE COLLE ou WOODEN HAND, court métrage
avec Yasmine Ben Amara, Rafed Cheyada, Shira Fradi

YED ELLOUH, court métrage
avec Yasmine Ben Amara, Shiraz Fradi, Ahmed Hafiene, Fathie Heddaoui, Rafed Cheyada

LE CHALLAT DE TUNIS (Challat Tunes)
avec Mohamed Slim Bouchiha, Jallel Dridi, Narimène Saidane, Moufida Dridi

ZAINA N'AIME PAS LA NEIGE (Zaineb takhrahou ethelj), documentaire

LA BELLE ET LA MEUTE (Aala kaf ifrit)
avec Maria Al-Ferjani, Ghanem Zrelli, Noomane Hamda, Anissa Daoud, Mohamed Akkari
 
Accueil > Sommaire B > Cinéastes africains > Contact