Yamina BENGUIGUI
 Réalisatrice française
Yamina BENGUIGUI est née à Lille, le 9 Avril 1957.
Algérienne née en France, elle débute comme assistante de Jean-Daniel Pollet pendant quatre ans. Elle fonde ensuite, avec Rachid Bouchareb la société de production Bandits. Ils travaillent sur Baton Rouge en 1985, où se dessine la question des Beurs. Puis elle s'oriente vers le documentaire. Mémoires d'émigrés, en 1997 est une réflexion sur la mémoire et l'exil des immigrés du Maghreb qui reçoit un accueil aussi favorable de la part de la critique que du public comme des critiques. Par la suite, elle réalise plusieurs films et documentaires sur le racisme au quotidien. En 2001, elle tourne son premier long métrage de fiction, Inch'allah dimanche, portrait d'une femme algérienne qui rejoint sa famille dans le nord de la France. Avec sensibilité et émotion, directement inspirées des anecdotes de sa propre, et hommage à Elia Kazan (America, America) qui de son propre aveu l'a poussée vers le cinéma, elle devient une réalisatrice importante.


FILMOGRAPHIE :

INCH'ALLAH DIMANCHE
(1930)
1997 :

2000 :


2000 :


2000 :

2001 :
MÉMOIRES D'ÉMIGRÉS

PAS D'HISTOIRE ! REGARDS SUR LE RACISME AU QUOTIDIEN,
film collectif avec Soria Mouffakir, Caurentin Daumas, Jean-Pierre Darroussin

PIMPRENELLE, court métrage
avec Soria Mouffakir, Cécile Arrieu, Myriam Assouline

LE JARDIN PARFUMÉ

INCH'ALLAH DIMANCHE
Fejria Deliba, Zinedine Soualem, Marie-France Pisier
 
Accueil > Sommaire B > Cinéastes français > Contact