Jean-Pierre BEKOLO
 Réalisateur camérounais
Jean-Pierre BEKOLO est né à Yaoundé, le 8 juin 1966.
Il débute des études de physique à l'université de Yaoundé avant de se tourner vers le cinéma. Il fait des études de montage en France et réalise son premier film à 25 ans. Il va tenter dans ses fictions d'analyser des problèmes sociaux africains par le biais du conte ou de la fable. Ainsi, la jeune fille qui change de sexe à la suite d'un maléfice dans Quartier Mozart interroge sur la place des hommes et des femmes sur le continent. Ce premier essai est salué à Cannes en 1992. Les jeunes malfrats d'Afrique du Sud conditionnés par les héros du cinéma musclé occidental dans Le Complot d'Aristote accusent l'influence abusive du cinéma américain sur la culture africaine. Cette œuvre fait partie d'une série célébrant le centenaire du cinéma et illustrée par ailleurs par Scorsese, Godard, Frears et Bertolucci. Par son approche avant-gardiste, Les Saignantes, placé dans un futur proche où on suit une jeune femme qui a provoqué le décès de son amant par ses prouesses sexuelles, est un pamphlet percutant (bien que confus) et totalement novateur. Bekolo enseigne le cinéma en Caroline du Nord et en Virginie. C'est incontestablement un des grands auteurs du cinéma africain.



FILMOGRAPHIE :

LES SAIGNANTES
(2005)
1992 :


1996 :

1996 :


2005 :
QUARTIER MOZART
avec Jimmy Biyong, Sandrine Ola'a, Serge Amougou, Essindi Mindja, Atebass

LA GRAMMAIRE DE GRAND-MÈRE, court métrage

LE COMPLOT D'ARISTOTE
avec Ken Gampu, Albee Lesotho, Septula Sebogodi, Anthony Levendale

LES SAIGNANTES
avec Adèle Ado, Dorylia Calmel, Joséphine Ndagou, Émile Abossolo M'Bo
 
Accueil > Sommaire B > Cinéastes africains > Contact