Raja AMARI
 Réalisatrice tunisienne
Raja AMARI est née à Tunis, en 1971.
Elle étudie la littérature en Tunisie et obtient une maîtrise. Elle fréquente les ciné-clubs et y découvre ses cinéastes majeurs : Pasolini, Truffaut ou Tarkovski. Elle s'installe à Paris en 1995 et rejoint la Fémis. Elle réalise son premier film en 2001 : Satin rouge. Racontant l'émancipation d'une veuve quadragénénaire par la danse et les milieux interlopes, sans détourner l'histoire d'un contexte social peu encourageant, elle s'inspire ouvertement de l'univers de Mamma Roma ou Accatone de Pasolini. Après ce premier essai réussi, on espère une grande carrière à cette cinéaste sincère et talentueuse. Elle doit cependant patienter huit ans pour tourner son deuxième film, Les Secrets qui pointe à nouveau les difficultés de l'émancipation de la femme tunisienne.



FILMOGRAPHIE :

SATIN ROUGE
(2001)
1998 :


2000 :


2001 :


2004 :

2008 :
AVRIL, court métrage
avec Raja Ben Ammar, Samia Rhaiem, Sabrine Dridi

UN SOIR EN JUILLET, court métrage
avec Wassila Baccar, Hend Sabri, Omi Baya

SATIN ROUGE

avec Hiam Abbass, Hend El Fahem, Maher Kamoun, Monia Hichri, Faouzia Badr

LES CHERCHEURS DE L'OUBLI (Seekers of Oblivion), documentaire

LES SECRETS ou ANONYMES
avec Hafsia Herzi, Sondos Belhassen, Wassili Dari, Rim El Benna, Dhaffer Labidine
 
Accueil > Sommaire A > Cinéastes africains > Contact